fluthier

Just another WordPress.com site

Eugène Mona

eugene mona

Le 21 septembre 1991, Eugène Nilecam alias Eugène Mona cassait sa flûte en une note éternelle. La Martinique, la Caraïbe pire, le monde perdaient alors un nègre fondamental, un tuba identitaire.
Mona était un symbôle de paradoxe…ancré dans la tradition mais avant-gardiste jusqu’aux bouts des doigts. chercheur obstiné…il était torturé par une interrogation permanente. L’homme aux pieds nus offrait son souffle et donnait vie à la flûte des mornes pour communiquer avec l’âme de la terre, pour donner du sens à son positionnement dans l’espace. La musique était pour lui un vecteur, il l’a sublimée.

G.Degras.

La suite sur le site de l’artiste :

http://leritaj-mona.blogspot.fr/

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :